Les Cendres Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Je m'appelle Diane...

 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Cendres Index du Forum » Autour du RPG » Les Membres Sujet précédent
Sujet suivant
Je m'appelle Diane...
Auteur Message
Diane
Communautaire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 6
Localisation: Paris
Féminin Poissons (20fev-20mar)

Message Je m'appelle Diane... Répondre en citant
Je m’appelle Diane. Diane et c’est tout. Je n’ai plus de passé. Plus rien depuis trois ans. C’est finit pour moi, tout est oublié, tout est partit… En cendre.

J’ai 20 ans. Ouais. Et je suis une de celles qu’on appelle Mecchanos. Ou plus simplement, Meccha’. Je fais partie de cette minorité de jeunes restés dans leurs villes à tenter d’apprendre, pour remettre le monde dans la bonne orbite. Une de ceux qui n’ont pas choisis la vie facile de Londres, la vie collective et de reconstruction métropolitaine, cette vie citadine, moins luxueuse qu’avant, mais trop simple. Et comme l’indique mon âge, je suis de ceux qui travaillent avec leurs petites mains, de ceux qui se salissent, ceux qui s’abîment pour fournir vos moyens de transports, et permettre les livraisons de denrées.

J’ai pas de haine, juste de la rancune, de l’amertume. Pendant que nous on se les caille dans les décombres, la poussière et l’cambouis, d’autres font quoi ? Ils reconstruisent une civilisation soi-disant. Je leur en foutrais de la civilisation moi ! C’était quoi avant la civilisation ? Une belle troupe d’aveugles, qui n’ont pas su voir le mal qu’ils ont fait et qui s’en mordent les doigts… Ou qui se noient sous la terre et les gravats.

C’était quoi avant ? La civilisation c’est pas s’asseoir dans son canapé, regarder la télé, dans sa maison, dans sa petite ville, avoir sa petite vie, vivre en communauté en se privant et en ayant aucune personnalité, je suis désolée. J’en ai vu des choses pas civilisées, pendant la civilisation. Vous trouvez ça civilisé un mec qui frappe un petit parce que sa tête lui plaît pas ? Vous trouvez ça civilisé que personne autour, que ces gens sois disant bien élevés n’aient pas les valeurs d’honneur et de solidarité pour aller l’aider ce petit ?

J’en ai vu des choses, et j’en ai vécu. Ca durcit, ça c’est sûr. Ca durcit, et c’est pas toujours facile non plus. La solitude, le fait d’être une fille. Subir les moqueries au lycée. Oui j’avais une vie avant… Avant les cyclones. Il faut dire les choses comme elles sont. Nous avons tous eu une vie, nous avons tous perdu des gens, je n’ai pas honte d’employer les mots, les vrais. Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas mal, mais que pouvons nous y faire maintenant, les choses sont là, les événements ont eu lieu. Ce n’est ni en s’enfermant dans une perspective d’avenir ressemblant à notre passé que nous nous reconstruirons, ce n’est pas non plus en se voilant la face, et c’est pas en restant seuls et terrorisés comme des chien apeurés.

L’avenir je le vois autrement, différent, au milieu des décombres, peut être une régression totale, pourquoi pas après tout ? Ce serait plus respectueux envers notre lieu de vie, qui s’est bien rebellé. Moi j’ai vu ça comme un signe, oui oui. Je pourrais passer pour folle, et puis ? Nous avons tous perdu un peu de nous, et nous avons tous changé considérablement.

Je me souviens avoir été une jeune fille comme les autres, le genre qui a des amis fidèles, qui va tous les jours en cours sans grande motivation, qui avait quelques projets, un garçon dans la tête, des envies de fringues et des notes moyennes. Même physiquement je ne me suis jamais démarquée. Pas bien grande, voir même petite à côté de certains d’mes copains. Des cheveux longs et châtains clairs, blonds pour les moqueurs, la peau pâle, un visage a la mâchoire un peu marquée mais fin. Il y avait juste mes yeux, marrons tirant sur le rouge, un peu comme de l’ocre vous voyez, avec des reflets ors autour de la pupille. Enfin bref, passons.

Je disais donc, j’étais normale. Mais j’ai eu plus de chance. Ma maison nous est tombé sur la gueule, comme un arbre qui plie sous un vent trop fort vous voyez, avec les même craquements je pense, mais nous étions dedans. Oui, dedans. Pas prêts d’en ressortir. D’ailleurs, a part moi, personne n’est ressorti.

Mes parents étaient au restaurant, je ne les ai jamais retrouvés dans mes jours d’errance solitaire. J’organisais une fête chez moi, avec tous mes amis. Les cris, la peur, les pleurs, nos mains qui s’accrochaient, je l’ai vécu, j’ai vu leur mort bordel. J’étais là. Pas comme tout le monde qui n’a simplement jamais retrouvé ses proches. J’étais là, avec eux. Et je m’en suis sortie. Je ne sais pas comment, ni pourquoi, je ne veux pas le savoir. Je crois que c’est mon meilleur ami qui m’a portée, évanouie, dehors, là où je me suis réveillée, trempée, sale, mais vivante. Mais je ne veux pas le savoir, car savoir serait se sentir coupable, et dans des cas comme ça, la culpabilité rend fou, ne croyez-vous pas ?

J’ai donc tenté de fouiller les décombres de mes petites mains, pleins de boues et de sang. Je n’ai pas eu la force, physique et morale, de finir mes fouilles, et je suis partie dans la ville, cherchant désespérément quelqu’un. Ma vie de petite parisienne tranquille s’est achevée cette nuit là.

J’ai finit par trouver un groupe de personnes, toutes rassemblées autour de la Tour Eiffel, c’est étonnant comme le symbole d’une nation reste rassurant dans un esprit traumatisé. Avouons-le, nous avons tous été traumatisés, au point de masquer la vérité et le passé. Avec ces gens nous avons établis un campement. Et les semaines, les mois, maintenant les années ont passées et nous avons repris contact avec d’autres survivants, il arrive encore parfois de recevoir chez nous de nouvelles personnes, nous avons notre réputation et notre travail.

La suite de ma vie me convient, car non je ne peux parler de nouvelle vie car je ne suis ni morte ni amnésique. Tout est bel et bien là, enfouis en moi. Mon petit corps a présent bronzé par les heures de travail sous le soleil, mes cheveux toujours attachés et mes yeux brillants gardent mon passé et n’attend que de voir venir le future, en travaillant pour et avec la communauté, celle dont je suis si fière.

Je m’appelle Diane, j’ai 20 ans, je n’ai plus de passé et je suis une Meccha, qu’il vous en convienne ou pas.





Après m'être inscrite, voila ma fiche, même si ce forum me semble un peu mort...
On verra bien !
J'espère qu'elle va vous plaire Embarassed


_________________
Qui me cherche, me trouve...
Ven 17 Avr - 18:45 (2009) MSN
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Ven 17 Avr - 18:45 (2009)
Spanner
Communautaire

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2008
Messages: 58
Localisation: Paris

Message Je m'appelle Diane... Répondre en citant
bien sur que non il n'est pas mort ma chère ^^ Bienvenue

_________________

Ven 17 Avr - 18:49 (2009)
Vhell
MJ en Chef

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2008
Messages: 76

Message Je m'appelle Diane... Répondre en citant
Mmh...

Hé bien hé bien, quelle surprise !

En actualisant, je ne m'attendais pas vraiment a tomber sur une(un?) nouvelle(eau?) venu !

Tout d'abord bienvenue sur le forum, bienvenue parmis nous (même si nous ne sommes pas nombreux =) )

Ensuite, hé bien ta fiche ma paraît tout à fait correcte, et même très bien !
Nombre de lignes respecté dans la globalité, une histoire un peu fouilli mais tout à fait intéressante, je pense que le côté fouillis vient du fait que c'est le personnage qui parle... En tout cas ça donne un côté assez réaliste.
Bien fournie en détails, plus sur son passé et sur ses impressions que sur ce qu'il en est de la vie actuelle, elle donne en passant un bon apperçu de la psychologie, même si le physique est un peu délaissé.
Je vais passer outre, et les fautes j'en a a peine remarqué quelques unes, pour moi ce sera bon !

J'attends l'avis de mon collègue pour officialiser cela ^^

Ven 17 Avr - 19:06 (2009) Visiter le site web du posteur
Diane
Communautaire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 6
Localisation: Paris
Féminin Poissons (20fev-20mar)

Message Je m'appelle Diane... Répondre en citant
Merci beaucoup !
Je suis désolée de ne pas avoir pu revenir plus tôt, soucis avec internet Embarassed


_________________
Qui me cherche, me trouve...
Mer 29 Avr - 17:13 (2009) MSN
Vhell
MJ en Chef

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2008
Messages: 76

Message Je m'appelle Diane... Répondre en citant
Bon, je valide =)

Dim 31 Mai - 15:35 (2009) Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






Message Je m'appelle Diane...

Aujourd’hui à 07:27 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Cendres Index du Forum » Autour du RPG » Les Membres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com